Home is abroad. Un Pierre à l'étranger.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 12 juillet 2012

My very first compiler bug report

I must say I am surprised, stunned even. Is there anyone over there using CLang for any C+ +? For I have found a bug in the compiler. But not a subtle, use-the-very-latest-features kind of bug! No! The bug is triggered by plain old C++, and is probably the result of two different optimization processes.

The bug

Here is a sample code to demonstrate it:

// File test_assign_minim.cpp
struct A
{
  A() : a(0), b(true) { }
  long a;
  bool b;
};
 B : public A
{
  B() : A(), c(0xDEAD) { }
  unsigned short c;
};

void assign(A& dst, const A& src)
{
  dst = src;
}

int main()
{
  A a;
  B b;
  assign(b, a);
  return (b.c != 0xDEAD);
}

If you run this program with a buggy compiler (i.e. any version of clang will do) the program will return with an error. Simplest to test:

$ clang++ -o test_assign_minim test_assign_minim.cpp
$ ./test_assign_minim; echo $?
1

This should print "1" if the error is there, "0" otherwise.

Explanations

So what happens? First, we will assume a few things (that hold true for Intel platforms and the clang compiler):

  1. a n-byte value must be aligned on n-byte, up to a word size. In other words, if you have a 2-bytes integer, it needs to be on an even address, a 4-bytes integer must be on a an address that is a multiple of 4, but a 32-bytes value needs to be on a 8-bytes address for a 64 bits machine and 4 bytes address for a 32 bits machine.
  2. "long" is the size of a word (i.e. 4 bytes for 32 bits machine and 8 bytes for 64 bits machines)
  3. "short" is 16 bits (or 2 bytes)
  4. "bool" is 1 byte long

A first consequence is that the size of the structure must be a multiple of the largest alignment requirement. Indeed, suppose you have a 4 bytes integer in your structure. This value needs to be always on an address that is a multiple of 4. Within the structure, the compiler will make sure than the variable starts at a multiple of 4 from the start of the structure. But this means the structure itself must be 4-aligned. Because in arrays the address of the next element is given by incrementing the pointer by the size of the structure, this implies the structure's size must be a multiple of the required alignment. So, on a 32 bits machine (I am lazy, but it would be almost the same for a 64 bits one), the structure A looks like this:

struct A:
0 1 2 3  4  5 6 7
+--------+--+------+
| a      | b|//////|
+--------+--+------+

Where "//" is some padding. From there, if you were to write an assignment operator, you might be tempted (and it seems the clang team was) by something like:

A& A::operator=(const A& other)
{
memcpy(this, &other, sizeof(A));
return *this;
}

That's really fast, it works whatever the structure is, and you don't care about padding and other nasty features. Now, let's look at the structure B:

struct B:
0 1 2 3  4  5  6 7
+--------+--+--+----+
| a      | b|//| c  |
+--------+--+--+----+

To optimize for space, the compiler replaced some of the padding with the extra variable c, which has the nice property that B is no bigger than A (i.e. you got a variable "for free"). Using the above assignment operator, you can see the problem: the garbage at the end of A will be copied where c is in B.

Work-around

The easy way around this is to avoid finish you data structure with a small object. Just make sure the biggest object is the last one. In the case of A, you would end up with this structure:

struct A1:
0  1 2 3  4 5 6 7
+--+------+--------+
| b|//////| a      |
+--+------+--------+

which has no padding in the end, so the new B would be:

struct B1:
0  1 2 3  4 5 6 7  8 9 1011
+--+------+--------+----+----+
| b|//////| a      | c  |////|
+--+------+--------+----+----+

On the downside, the structure is now bigger, but there won't be any problem.

Conclusion

It took me quite a long time to find the bug. In my case, the extra variable was a reference counter, that ended up reset to random value every time a similar assignment happened. Structures were deleted many times, reference count reached in-understandable values ... and of course I never suspected a compiler error.

I think this is a very simple error. I am really puzzled to be the first one to find it (or at least to report it). The only reason I can think of is that very few teams are actually using this compiler for the C++.

Of course, I have submitted a bug report here: Bug report 13329. Now, let's hope they will correct these small issues as I would really like to test my code on different compiler, if only to ensure I am not using bugs/extensions of g++.

Tchô!

Epilogue

After submitting the bug report and sending an email to the developer mailing list, the bug is now fix. The reactivity was very good, and now the compiler generate valid code for my program. The patch has to be integrated into the trunk now. But thanks to the clang team to be so reactive.

vendredi 2 juillet 2010

Des photos de nous

Alors je sais pas si c'est à la demande générale, mais c'est pas si souvent que j'ai des photos récentes de Sarah et moi. Alors voilà:

Sarah:

Et moi:

Comme vous pouvez le voir, bien qu'on soit occupé, on se port bien :)

Et on se prépare à partir pour York (via Durham), puis Lille pour le mariage d'un ami. Et pendant ce temps, il faut continuer à bosser (tant bien que mal ;) ).

Tchô,

Pierre

jeudi 1 juillet 2010

Le retour des photos

Je sais, je sais, mon blog est resté bien tranquille depuis un bon moment. Mais bon, vous serez peut-être content d'apprendre que j'ai (enfin?) renouvelé mon appareil photo. Le précédent à fait ses 8 ans de bons et loyaux services, mais il est maintenant vieillissant et dépassé. Alors j'ai investi dans un DSLR (réflex numérique), et je recommence donc à faire de la photo. Je vous tiendrais au courant de ce que je fais ... en photos! J'en ai déjà mis pas mal sur mon compte flickr: Harbort sur Flickr

Mais déjà, voici deux photos de nos cochons d'inde préférés:

Cow le soir dans l'enclos:

Caramel la vampire:

À bientôt pour plus de nouvelles !

Tchô,

Pierre

mardi 4 août 2009

Les cochons d'inde sont dans la place

Hello à tous,

et bien oui, depuis maintenant trois semaines nous avons deux jolies cochonnes d'inde. Alors voilà Caramel et Cow:

Caramel Cow

Comme vous pouvez le voir, ce sont encore des bébés, mais elles grandissent ... ou en tout cas s'enhardissent rapidement.

Pour télécharger la vidéo: Guinea-Pigs

Pour juste la regarder: Vidéo sur Youtube

Je vous laisse apprécier nos petites peluches en train de jouer dans le jardin ;)

Tchô!

mardi 28 avril 2009

Le snowboard c'est de la balle

Alors un petit billet pour raconter mon expérience de snowboardeur. Mais bien sûr, on commence par une petite photo, de Sarah et moi à Panorama (en Colombie Britannique). Normalement, devait aussy y avoir mon snowboard mais j'ai tapé dedans en courant me mettre à côté de Sarah ... et pour ceux qui s'inquiète, j'ai bien un casque, mais là il sert de support à l'appareil photo.

Sarah et moi en snowboard

Cette année, on a convenu avec Sarah qu'on essaierait de faire du snowboard. Le gros problème du snowboard c'est le début! Les avis sont unanimes: faut passer un cap avant de se débrouiller, et avant ça c'est galère! Du coup on a pris des cours.

Première étape: l'Angleterre.

On a commencé le snowboard dans un frigo géant une piste de ski intérieure à Castleford (près de Huddersfield, pas trop loin de Sheffield, mais loin de Norwich). Ce centre sportif Xscape offre une piste avec trois niveau de pentes: débutant, grand débutant et "jamais vu la neige" ... bien sûr les pentes sont artificielles, ce qui les rend très lisses. Et bien pour apprendre, c'est pas plus mal ... ça permet de se concentrer sur la technique sans s'occuper des irrégularités du terrain ou de la falaise juste à ta gauche là! Et puis, faut dire on a eu de la chance, les profs sont vraiment bons, du coup après quelques heures (~2h) on était capable de tourner sur la pente "jamais vu la neige" et on a pu avancer au niveau grand débutant et enfin la consécration: le niveau débutant!

Deuxième étape: l'arrivée au Canada.

On est arrivé à Calgary le 15 Février, et on s'est posé la question: est-il raisonnable d'aller sur les pistes de ski avec notre niveau? La solution: le Canada Olympic Park (COP), petite piste de ski dans Calgary. C'est beaucoup moins cher que les vrai stations de skis, et en plus ... bah c'est dans la ville, donc pas de problème pour y aller. Cerise sur le gâteau: les cours y étaient à moitié prix, du coup la journée de snowboard avec une heure de cours était moins cher que juste la journée de snowboard! Et nous voilà donc avec Sarah à faire du snowboard sur les pistes du COP ... piste quand même bien plus pentue que celle du frigo géant! Après notre première journée, on décide d'acheter des snowboards parce que quand même c'est moins cher que de louer (en tout cas si on achète d'occasion). Et c'est de là que vient le snowboard de Sarah qui est sur la photo.

Troisième étape: snowboard master.

Et donc on a fait pas mal de snowboard et aussi un peu de ski. Sarah a décidé que, au final, elle préfère le ski, mais moi j'aime bien le snowboard! Je tombe beaucoup moins maintenant, je peux descendre des pistes bleues et des noires faciles (i.e. rouge pour l'Europe, car ici y a pas cette couleur) et je peux même sauter pas trop haut. Et puis comme ça on peut aller sur les mêmes pistes: Sarah en ski et moi en snowboard. Pour notre dernière sortie de la saison qui était Dimanche dernier (oui oui, le 26 Avril), on a eu la meilleure neige de cette année !!! 10 cm de neige fraîche le matin, puis des chutes régulières dans la journée, juste pour maintenir le niveau. Bref, le bonheur!!!

Et me voilà donc snowboardeur presque aguerri ! Je possède un snowboard, Sarah aussi, et on est prêt pour terroriser les pistes l'année prochaine (mouahahahahahahaha)

Tchô,

Pierre

jeudi 31 juillet 2008

Le retour du blog

Hello à tous,

et oui, je sais; je n'ai pas écris sur mon blog depuis trop longtemps ... j'ai même pas d'excuse. Enfin bon, maintenant, des nouvelles (mais sans photos; ça viendra plus tard). Alors donc, depuis le dernier billet ... beaucoup de choses se sont passé!

Déjà, début Avril, on est allé en Suisse pour une semaine à la fin de la saison de ski (pour le "on" c'est moi et Sarah pour ceux qui n'auraient pas suivi). On a donc passé 3 jours à Zurich avec Cloé qui nous a très gentillement hébergé pour deux nuits. Elle nous a aussi fait visiter Zurich pendant deux jours. Pour la suite, nous sommes allé à Bern pour aller visiter le laboratoire de Cris Kuhlemeier. Bern est une très jolie ville, très ... Suisse ! C'est à dire qu'il y a toujours une horloge visible et, au cas où tu ne regarde pas, ça sonne tous les quart d'heure. Impossible d'être en retard. Enfin, on a finit sur les pistes de ski. Encore une fois c'était génial ! Étant en fin de saison, nous étions les seuls dans toute l'auberge ! Et la dernière nuit nous étions littéralement seuls, Sarah et moi dans l'auberge surplombant les pistes. C'est assez exceptionnel.

Enfin bon, le temps passe au labo, et Juin arrive. Avec le moi de Juin les mariages (3 cette été).

Le premier mariage a été mon premier mariage anglais. Ça a été un super mariage, relax et divertissant. J'ai appris à jouer au croquet, Ils avaient embauché un groupe de rock and roll (du vrai !) qui a mis le feu (littéralement) à la soirée. Le mariage s'est fini sous une tente dans le champ d'à côté.

Le second mariage a été celui de Gaby, à Nîmes. Et bien c'était bien agréable de voir un peu de soleil alors que l'été à Norwich avait mal commencé. Le mariage était lui bien français et on s'est bien amusé ! Sarah a ainsi découvert la superbe musique française et autres joyeusetés. Bref, un très bon mariage. Seul point noir: le temps s'est couvert à chaque fois qu'on s'approchait de la mer. Donc pas gros chose de mal à dire ;)

Avant le dernier mariage, nous sommes partis en vacances en France puis en Espagne. Nous avons passé une 4 jours chez Hélène (ma soeur aînée) à Nantes. Bien que Sarah est été malade, nous avons bien apprécié le calme et la douceur de Nantes. Puis nous somme allé à Paris pour 2 jours de folie (et oui, visiter Paris en deux jours c'est pas facile), mais on a fait de notre mieux. Enfin, après une journée à Taverny, nous sommes parti en Espagne pour Oropesa. Le Soleil, la mer, ... la dure vie du vacancier ! Puis j'ai du repartir pour l'Angleterre et Sarah est restée en Espagne pour le festival de musique Benicassim.

Pour le dernier mariage donc, celui du Juju, j'étais malheuresement sans Sarah. Enfin, le mariage était encore une fois très réussi! On s'est vraiment beaucoup amusé, le repas était délicieux (et pas trop copieux), le champagne était naturellement très bon, et le DJ était vraiment bon aussi. À l'occasion de ce mariage j'ai enfin, pour la première fois, vu quelqu'un danser de la tectonique. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est la nouvelle danse pour les moins de 20 ans (et oui, je me fais vieux), et en gros ça consiste à jeter ses bras partout en évitant la tête (si possible).

Enfin voilà pour les nouvelles fraîches. Le mois d'Août promet d'être chargé !! Mais j'essaierai d'être plus régulier pour les nouvelles.

Et puis bon, je résiste pas, une photo de Sarah faite par Franck (merci par ailleurs Franck).

Sarah au mariage de Gaby

Tchô !

lundi 18 février 2008

Week-end à Sheringham

Le week-end dernier (enfin, celui du 9-10), on est allé, avec Sarah, à Sheringham, sur la côte anglaise, au nord de Norwich.

On a eu un week-end très agréable, avec un bon 16°C et du soleil comme jamais vu en hivers en Angleterre ! C'est assez rare pour se faire une ballade ! Et du coup: direction la plage ! C'est accessible facilement en train et c'est pas cher (~£5 l'aller/retour). Et donc nous voilà à Sheringham, petite ville bien sympathique (moins touristique que Cromer).

Sheringham

Bien que le temps était magnifique et la température agréable, la plage était loin d'être bondée ! Tant mieux pour nous, on a pu marcher tranquille sur la plage ... à marée basse !

Plage

Et oui, parce qu'elle monte la marée ! Et y a plus de plage à marée haute ! Heureusement, à distance raisonnable de la ville il y a un point où on peut monter sur la falaise qui borde la plage. On a donc fini notre ballade sur le chemin qui longe la falaise. Et là, petite surprise: un train un vapeur qui passe ! Je l'ai raté à l'aller, mais je l'ai eu au retour:

Train à vapeur

Enfin, même si c'est beau-temps, ça reste l'hiver, et la nuit vient vite ! Nous avons pu rentré en ville à temps, mais ce fut juste ! Ça m'a permis de prendre quelques photos du coucher de soleil qui était magnifique.

Coucher de soleil

Et voilà une journée bien passée ! Comme quoi il peut faire beau en Angleterre et ça peut être agréable ! Le dimanche il faisait encore plus chaud. Ça a été une journée shopping en ville, mais bon, c'est quand même agréable d'être dehors, en hivers par +20°C avec un grand soleil.

Le prochain billet sera sur la ballade en vélo du week-end dernier ! D'ici là, tenez-vous bien !

Tchô

PS: Les photos sont dispo sur Flickr

jeudi 7 février 2008

On the readability of languages

So for once a news in english as this is relevant both for french and for english speakers.

It has been some time now I am saying to people that, even though both English and French are no transparent languages (1), French writing give you more information about how words are pronounced than English writing. Most people wouldn't agree on that, based on always the same 3 French examples of the same writing pronounced two ways.

But now, I found support in "Hugo in 3 months - French", a book for English speaker to learn French. And here is an excerpt of the "Pronunciation" chapter of the book:

"Although French spelling may appear complicated, it stills remains a better guide to how words are actually spoken than English spelling is."

Voilà ! A small victory ! For references, the book is written by Ronald Overy and Jacqueline Lecanuet.

Tchô !

(1) A language is said transparent if there is a unique correspondence between writing and speaking, for example Spanish and Polish are transparent, but not German.

dimanche 13 janvier 2008

Joyeuse année ! Et séjour à Ténérife ...

Et avec un peu de retard : bonne année à tous ! Le retards est du à un non-accès à Internet depuis la nouvelle année. Tout ça parce que je reviens juste de 11 jours à Ténérife (photos bientôt) et que j'avais pas d'accès Internet là-bas (et aussi parce que j'avais mieux à faire que mettre mon blog à jour, parce qu'ils ont quand même des cafés internet ...). Enfin me voilà reposé après de très très bonnes vacances.

Donc Ténérife en hivers c'est assez drôle quand même : même sans neige ils ont des bonhommes de neige ! Snowman C'est assez comique avec +24°C dehors !

Mais surtout, Ténérife ce sont de superbes paysages et des occasions de faire de la marche, de visiter des villes espagnoles et de paresser sur la plage ... Vagues

Nuages

Vallée

Je vais pas faire un commentaire trop complet sur Ténérife maintenant car je dois finir une présentation, mais je recommande le voyage à tous les amoureux de marche qui veulent un peu d'été au coeur de l'hivers. Et aussi, pour ceux que les îles moins touristiques n'effraient pas, allez sur l'île de Goméra ! Moins touristique et beaucoup plus sauvage que Ténérife, c'est probablement bien mieux pour la marche à pied (mais moins pour les plages ?).

Tchô !

mardi 25 décembre 2007

Merry Christmas

That's it! The one day of this month of December (almost) everybody is waiting for is there. Santa Claus spent the whole night flying from house to house delivering presents to all the worthy children of the world. I hope you were worthy enough for him to visit your own house (going through the chimney?). If this is not the case, either you were not waiting for him (in which case he usually doesn't bother to come by ... there are already plenty of people waiting for him anyway) or you were too naughty this year and you did not deserve a present! (if the latter applies, try better next year)

At least, in my house everybody was worthy of Santa's presents ! The base of the Christmas tree is hidden behind the pile of presents he left. We'll open them at noon, when my grand-ma will come to eat with us.

Sapin de Noël

At last, a big news (in case you are language-blind): this blog will now contain posts in english! For this first post, it is even bilingual (there is a slightly equivalent post in french), but I really don't know how things will evolve ... time will tell!

I wish you a very merry Christmas! And for those who were not waiting for Santa, nice holidays !

Tchô

Joyeux Noël

Et voilà, c'est le jour ! Joyeux Noël à tous ! J'espère que le papa Noël est passé dans tous les foyers (au moins pour ceux qui l'attendaient) et à laisser de beaux cadeaux pour tout le monde. Ici, même si nous n'avons pas encore ouvert les cadeaux (on attend l'arrivée de ma mamie), il ne nous a pas oublié et le pied du sapin est invisible derrière la montagne de cadeaux.

Sapin de Noël

Et grande nouvelle: j'inaugure le blog en bilingue ! Alors va y avoir la même nouvelle en anglais (ou presque la même, parce que je vais pas faire de la traduction non plus, et puis quoi encore !)

Encore un joyeux Noël ! Et passé un bon jour de Noël en famille ! Et pour les non-chrétiens, passez de bonnes vacances !

Tchô

jeudi 20 décembre 2007

Photos sur Vancouver

Et ouala, les photo de mon long week-end fin Août sur Vancouver et l'île de Vancouver sont sur flickr ...

Tchô

Et Noël arrive à grands pas.

Et bien oui, Noël arrive à grands pas. Avec son cortège de cadeaux, ses courses folles à travers les villes, mobilisant trains, bus, avions, bateaux, voitures, motos, vélos, chaussures et jambettes, Noël arrive. Et moi je suis là, au milieu de tout ça, à Nice, au calme. Pas pour très longtemps : je sens le tourbillon autour de moi souhaitant m'emmener avec lui, virevolter jusqu'au centre ville, lieu où la folie guette à chaque coin de rue, où l'on croise ces hommes et ces femmes aux yeux hagards, les bras chargés d'objets invraisemblables. Et je résiste, désespérément. La lutte est inégale ; je suis pressé de toutes parts et je le sens, je le sais ... je serai moi-aussi emporté par cette folie.

Voilà enfin des nouvelles vous direz-vous en lisant ce petit texte ! Et vous aurez bien raison. Mais "c'est pas ma faute, c'est celle des anglais" vous répondrai-je. Et j'aurai aussi raison. Parce qu'avoir un accès Internet en Angleterre semble une épreuve au-delà de mes capacités. Plus de 15 jours que je suis installé et j'ai toujours pas le téléphone (étape indispensable pour l'accès Internet). British Telecom, toujours à la pointe du progrès, n'est pas capable de faire une récupération rapide de ligne (encore moins un changement propriétaire) ... et les délais d'attente de mise en route sont de 10 jours (ouvrables). Enfin, le mot dans la place est que j'ai plus trop le droit de taper sur les anglais (ni les anglaises d'ailleurs), alors je vais éviter de trop le faire.

En dehors de cette absence d'Internet à la maison (et des petites difficultés d'accès au bureau), ça se passe vraiment très bien pour moi. Je m'installe dans mon bureau, je m'installe dans ma maison, je m'installe à Norwich, tout est bien. Et je pourrais bien m'installer pour longtemps ! Mais ceci est une autre histoire que je vous compterai après mes vacances.

Et voilà donc pour les nouvelles fraîches, même s'il me reste encore à vous parler de Wellington et de pas mal de places au Canada ou je suis allé, mais ce sera pour un peu plus tard pendant ces vacances de Noël.

Tchô

dimanche 9 décembre 2007

Dépilage de photos

Et bien juste un très très court billet pour dire que je commence à dépiler les photos et les mettre sur Flickr. Et comme je suis hyper en retard, je commence par celles de mon week-end à Jasper début Août ! Pour rappel, mes photos peuvent être vues ici : http://www.flickr.com/photos/harbort

Et puis, juste pour vous mettre l'eau à la bouche ...

Tchô

mardi 4 décembre 2007

La Queen Charlotte Trail

On va faire un petit bond dans le passé (par rapport à mon précédent poste) parce que j'ai pas encore eu le temps de parler de mon séjour sur la Queen Charlotte Trail.

Il faut déjà savoir que la Queen Charlotte Trail n'a pas grand chose à voir avec le lac Waikaremoana. D'une part elle est sur l'île du Sud (c'est déjà une différence), ensuite elle est au bord de la mer (et non au bord d'un lac) et ça change aussi beaucoup car on est moins haut, et enfin, elle est tellement populaire qu'elle est parsemée d'hôtel et de backpackers (i.e. les auberges de jeunesse kiwi) et qu'il existe des services de portage de bagage. Du coup, on dors mieux la nuit et on voyage plus léger (ce qui est appréciable car le nombre de km à parcourir est bien plus élevé que pour le lac Wakaremoana).

Et c'est donc par un beau Lundi matin que nous avons pris le bateau de Wellington, et nous nous sommes dirigé vers Picton, puis Ship Cove, point de départ de la ballade. Celle-ci débute par une montée assez impressionnante, mais heureusement pas trop longue. Les paysages magnifiques font vite oublier la peine qu'on a eu à monter, l'eau absolument transparente et les montagnes tout autour font plus penser à un lac de montagne qu'à l'océan (mais le sel est là pour vous rappeler la vrai nature de cette eau) ... que du bon !

Eau transparente

Bref, la première journée passe très vite, et heureusement car on a commencé à marcher vers 14h. Et le soir: un vrai lit, une vrai douche, et la possibilité de se baigner dans l'océan pour se reposer. Le second jour consiste en une petite marche de 4h, incluant pour les esprits aventureux, un petit détour vers une cascade. Alors, franchement, la cascade ne vaut pas le coup, mais le détour si ! En gros, le chemin est super joli dans les fougères arborescentes et les lianes, mais la cascade au bout est décevante. Un peu plus loin, un joli pont de singe nous attendait, pont sur lequel Jérôme s'empresse de sauter ... heureusement qu'il tient jusque 5 personnes !

Jérôme sur un pont

Toujours joueur, Jérôme ne peut résister à l'appel du tracteur ... même si, au final, il n'a pas emporté de pièces détachées pour son frangin (non mais quelle idée).

Il est beau mon tracteur

Au soir (enfin, en début d'après-midi), on se retrouve tout simplement sur la même baie qu'au matin, mais de l'autre côté ... Mais là encore, une bonne douche, un lit douillet, l'océan pour se baigner ... et en bonus un hamac ! Par contre, qu'est-ce qu'il fait chaud !!! Du coup on décide de partir à 6h le lendemain matin, histoire de pas trop souffrir de la chaleur estivale (et oui, je sais, on est au printemps).

Backpacker

Les troisièmes et quatrièmes jours consistent en des marches bien plus longues. Mais la diversité et la beauté des paysages vaut vraiment le détour. Pour les photos il faudra attendre que je les mette sur Flickr, mais franchement ça vaut le détour ! Allez, j'en mets quand même une pour la route.

Mer et nueages

Au terme du quatrième jour de marche, nous sommes arrivé à Anakiwa. Bien content d'avoir encore échappé au plus gros de la chaleur, mais pas au bout de nos surprises.

Arrivée

Car une chose qu'il est difficile à évaluer pour nous autres européens, est la taille des "ville" kiwis. Avant d'y arriver, j'imaginais Anakiwa comme une ville de la taille de ... Agde par exemple. Bah non ! C'est bien plus petit. D'ailleurs, le seul "bar" de la ville, qui s'appelle Blisted Foot (Pied empoulé), est en fait une toute petite buvette qui fait partie d'un B&B. Du coup les proprio sont bien sympa, et ils ont fait flotter le drapeau français pendant notre cours séjour chez eux.

Au final, après quatre jours de marche, nous sommes rentré sur Picton plutôt bien reposé et ayant pris froid à Anakiwa (faut dire que c'est quelque chose le vent là-bas). Et si vous passez de ce côté, je vous recommande vraiment cette ballade ... faut juste savoir qu'en période estivale (i.e. de mi-Décembre jusque Février) il faut s'y prendre entre 1 et 3 mois à l'avance en fonction de la date exacte.

Tchô !

lundi 3 décembre 2007

Retour en Angleterre

Et bien voilà, c'est fait, je suis de retour en Angleterre. Je dois dire que passer de l'été à l'hivers en moins de 30h est une épreuve difficile. Surtout l'hivers anglais qui est froid et pluvieux. Du coup, ça n'a pas raté: j'ai la crève !

Enfin, sinon j'ai quand même une chouette maison avec des proprios qui ont l'air bien sympa. Ma colloc' a un chat noir qui est très sociable, et on a un futon dans le salon pour ceux qui voudraient passer. On a aussi un grand jardin pour l'été.

Côté photo, je suis carrément à la bourre. J'y travaille, mais ça viendra petit à petit.

Bon, voilà pour des nouvelles très courtes ... j'espère poster sur la fin de mes vacances et mon installation en Angleterre bientôt.

Tchô.

vendredi 16 novembre 2007

La Nouvelle-Zélande ça roxe

Et c'est donc presque à mi-parcours de mes vacances en Nouvelle Zélande que je fais un premier point.

Je suis donc parti avec trois amis sur les routes cahoteuses de la Nouvelle Zélande. Maude, David, Jérôme et moi-même avons loué une voiture pour partir vers le lac Waikaremoana (si vous voulez savoir comment ça se prononce, un indice: absolument pas comme ça s'écrit !).

Départ pour Waikaremoana

Il faut savoir que les chemins de randonnées sont classés en plein de catégories en Nouvelle Zélande. Et la catégorie qui nous intéresse ici est "Great walk". En gros, ce sont des randonnées de 3 à 5 jours (4 pour notre cas) de difficulté moyenne. Le premier jour consistait ici à monter environ 550m puis à avancer dans une zone de montées suivies de descentes (comprendre: pas de plats) allant de 10 à 30m chacune. Alors ça paraît pas sur la carte, mais ça reste bien fatiguant, surtout avec le sac-à-dos plein de nourriture pour les quatre jours à venir (bah oui, y a pas beaucoup de super-marchés en haut de la montagne). Mais ça valait le coup et on est arrivé, au milieu des nuages, à la première hutte.

Chalet Waikaremoana

Le deuxième jours consistait principalement à descendre ce que nous avons monté le premier jour. Nous avons ainsi pu admirer à notre aise les fougères arborescentes et autres plantes bizarres. Le chant des oiseaux était aussi impressionnant, rappelant les bandes sonores des sphères tropicales visibles un peu partout en France. On a aussi trouvé R2D2 !!! Il s'agit d'un oiseau (non identifié par nous) qui a un chant qui reprend le discours du célèbre robot de Star Wars. Lors de cette descente nous avons trouvé une chute d'eau sacrée, dans laquelle nous nous sommes baignés.

Illumination

Et c'est donc baigné d'une aura nouvelle que nous sommes arrivé dans le second chalet. Les troisièmes et quatrièmes jours étaient plus calme, le parcours étant plus plat. Nous avons tout de même vue de jolis paysages dignes des îles tropicales, mais en plus froid.

Lac Waikaremoana

Bref, nous nous sommes bien amusé dans cette randonnée, et c'est fatigué mais heureux que nous avons retrouvé la civilisation à la fin du quatrième jour. De là nous sommes partis à Rotorua, ville réputée pour ses vapeurs de soufre (et oui, toute la ville sens l'oeuf pourri). C'est assez amusant de voir des bains fumants en plein milieu de la ville. Et ici, point d'effet spéciaux ! Tout du naturel:

David à Rotorua

Nous avons aussi vue un joli geyser qui se déclenche tous les jours à 10h15 précise (faut dire, il est déclenché à la main en rajoutant du savon ...) ainsi qu'un parc dédié aux divers phénomènes soufrés présents dans la région. Enfin, aujourd'hui, nous nous sommes retrouvé à Tairua, pour creuser dans la plage notre propre bain d'eau chaude (plus de détail plus tard et en photo). Et là encore, la Nouvelle Zélande ne nous a pas déçu par ses paysages et ses oiseaux.

Tairua - Océan

Et oui, je sais, encore un billet bien long, mais j'ai quand même du me retenir pour ne pas donner plus de détails ! Et puis y a des photos ... La prochaine fois que je pourrai écrire je serai soit en toute fin de séjour, soit en Angleterre. Alors tenez-vous bien d'ici là.

Tchô

dimanche 4 novembre 2007

Bien arrivé en Nouvelle-Zélande

Je suis donc parti Vendredi après-midi de Calgary, à bord de cet avion: Aéroport de Calgary

Comme vous pouvez le voir, il fait beau, et cette journée à Calgary, bien que fraîche (i.e. ~2°C) était tout à fait agréable. Le voyage vers Vancouver s'est passé sans histoires et sans retard ... le temps au-dessus des rocheuses était vraiment mauvais, et du coup on a rien vu et les turbulences étaient de la partie. Mais rien de bien grave. Arrivé à Vancouver, j'ai appris que mon vol était le vol inaugural de la ligne Vancouver -> Auckland !

Étant arrivé un peu tard (i.e. seulement une heure avant le décollage), j'ai raté pas mal de la fête de départ ... mais j'ai tout de même pu récupéré un peu de nourriture (par ailleurs, les nachos avec des poireaux à la crème, c'est une très bonne idée) et de la bière (mais pas de mousseux kiwi :( ). Quant au vol, on a eu droit à tout un ensemble de petits cadeaux qui font toujours plaisirs: des chocolats kiwis, des crèmes kiwis, des cartes décrivant les principales attractions d'Auckland ... et un discours de remerciement de la part du pilote à l'arrivée à Auckland. Après l'atterrissage, nous avons été reçu par des camions de pompiers qui ont arrosé notre appareil en signe de bienvenue (Mais il sont fous ces kiwis !!!) et nous avons eu droit à des danses Mori: Danse Maori

Le premier contact avec les kiwis est ... une longue file d'attente pour le tamponage des passeports! Parce qu'ils vérifient bien toutes les informations données (i.e. et montrez-moi votre billet de retour, et qu'est-ce vous allez faire, et donnez-moi le nom et le thème de la conférence à laquelle vous allez, ...) et il faut pas se tromper ! Mais si vous êtes gentils, vous aurez droit à un hésitant "bienvenue" (en français dans le texte!), ça fait toujours plaisir :) Après avoir récupéré les bagages (et une petite frayeur car je me suis trompé de tapis), seconde ligne: la douane. Ça s'est très bien passé, la file avançait vite, mais ça fait bizarre de se faire scruter le dessous de ses chaussures (parce que c'était des chaussures de marche). Enfin, tout ça pour arriver ici: Aéroport d'Auckland

Franchement, je savais que la Nouvelle-Zélande était le pays du long nuage blanc ... mais j'espérais de pas m'en rendre compte aussi vite. Enfin bon, j'avais 6h d'attente, mais j'ai rencontré Patrick (un ami de Montpellier) dans la file des passeports, et le reste du labo de Montpellier est arrivé vers 10h30, du coup c'est passé assez vite. Le vol vers Napier était à bord d'un petit avion, à peu près la taille d'un bus. Et on a fini par arriver à Napier: Aéroport de Napier

Et là bonheur: soleil, ciel bleu, ... la vie quoi :) Ça m'a permis de voir Napier depuis l'avion, et c'est très joli ... imaginez la Comté (du seigneur des anneaux) aux XXème siècle. Les kiwis c'est les hobbits, mais au lieu de vivre dans les collines, il vivents dessus. Très sympa ! L'aéroport est très petit, mais suffisant pour le nombre de personne. Il nous restait donc à attendre les bagages pour partir vers la découverte de la vie kiwi Attente à Napier

Et voilà pour mon arrivée, sinon le motel dans lequel à peu près tous les français sont est sympa, même si y a pas Internet (ou alors faut payer cher). Mais ce sera l'objet d'un nouveau billet tout ça !

Tchô !

jeudi 1 novembre 2007

Un pied hors du Canada

Et bien me voilà donc un pied hors du Canada. C'est-à-dire que j'ai quitté mon appart' et que je m'apprête à vivre deux jours dans une petite suite d'hôtel du "Conference Housing" de l'Université de Calgary.

Et pour tout vous dire, c'était pas gagné ! Je suis sûr que tout le monde ici connaît mon art de l'organisation et du rangement, et donc personne ne sera vraiment étonné si je dis qu'à peu près rien n'était près hier soir quand je suis rentré du boulot (bon, pas strictement rien, j'avais déjà préparé les deux paquets à faire partir pas la poste). Comme je veux quand même bien faire les choses, je me dis: "tiens, si je partais du boulot super tôt ! Genre 4h ça serait vraiment bien, ça me donnerait le temps de ranger mes affaires et de nettoyer l'appartement". Aussi pensé, aussitôt annoncé, ... bientôt annulé ! Je devais absolument voir Przemek avant qu'il ne parte en Nouvelle-Zélande (et il est parti ce matin) et, bien sûr, impossible de le voir avant son cours de ... 15h30 à 17h ! Du coup: rendez-vous vers 17h15, et donc départ du boulot vers .... 18h45.

C'est pas si pire, mais quand même je bien de me prendre presque 3h de retard là ! Bref, je rentre à la maison, et, comme j'ai déjà plus rien pour faire à manger (oui, pendant le week-end je me suis débarrassé de mon mobilier et de ma vaisselle, comme quoi j'ai quand même fait des choses) je passe me cherche un petit sandwich (6" Subway club pour les connaisseurs). Après tout ça, début effectif du rangement: 20h. S'en suis une interminable course à la marque sur le mur, à la tâche sur la vitre, la trace sur le carrelage, ... cette course n'étant suspendue que pour trier les affaires à garder des affaires à jeter et pour sortir les poubelles; bien sûr, en T-shirt, par -2 C dehors. Du coup j'ai failli attrapé un bon gros rhume ! Vraiment ! Je l'ai senti venir, s'installer dans ma gorges, gratouiller par-ci par-là ... mais non ! J'ai réagis ! Bataillé sans faillir pour bouter hors de moi ce malotru désagréable. Bref, vers 3h30 je me dis qu'il serait bon de dormir un peu et juge qu'il me reste ~4h de boulot. Comme la visite de sortie est prévue vers 11h, ça fait un levé vers 7h (oui, je suis optimiste).

Ahhh ! Un bon 3h30 de sommeil ça vous requinque son homme ! Et c'est reparti pour maudire mon premier colloc' (comment peut-on laisser autant de traces sur les murs dans une seule chambre ???), trouver une réserve insoupçonnée de pièces de 10 cents (y en a quand même pour 4 ou 5 dollars), frotter, gratter, et, pour finir, passer l'aspirateur. Et c'est donc le cœur content que je passe l'aspirateur dans mon salon vers 10h45. Mais le destin m'attendait de pied ferme ... Enfin, c'est plutôt que mon aspirateur avait suivit une formation chez les cantonniers : il décide que faire tout l'appart' d'un coup c'est bien trop pour lui et qu'il lui faudrait une ch'tite pause ! Alors il s'arrête.

Et c'est exactement ce moment que choisi la proprio pour se pointer (i.e. oui, oui, 15 minutes en avance). Mais bon, vu que Vishal vient me chercher vers 11h30 avec sa voiture, elle accepte de revenir vers 11h15 (et hop, 15 minutes de gagnées). C'est heureux, car il a fallu une dizaine de minute pour que cet aspirateur-cantonnier (à ne pas confondre avec l'aspirant-cantonnier) décide qu'il s'est assez reposé et veuille bien reprendre le travail. J'ai pu ainsi finir le nettoyage et sortir mes affaires juste à temps ... la proprio revenait au moment où je sortais mon dernier bagage de l'appart' (notez la ponctualité, précis à la minute sur un travail de 15h15). Tout n'était pas parfait (et j'en profite pour cracher un peu sur les plaques électriques anglaises qui sont un véritable cauchemar à nettoyer, à tel point que les fabriquants de ces modèles devraient être pendus haut et court), mais bon, je m'en suis quand même très bien sorti, avec juste quelques détails par-ci par-là (à mon avis, elle chipotait !). Bref, grâce à Vishal qui a fait office de chauffeur et à Jey qui a accepté de remplacer Vishal pour un TP pour qu'il puisse être mon chauffeur (merci à tous les deux, même si bon, comme ils ne lisent pas le français, ça sert probablement pas à grand chose de l'écrire ici) j'ai pu aller à la Poste, envoyer les paquets, et revenir à l'université pour 1h, le cœur léger et l'esprit libre.

N'étant pas le seul à avoir veillé tard hier soir, on décide avec Adam qu'on a bien mérité un vrai repas au Grad Lounge (même si une bière n'est pas raisonnable vu notre niveau de fatigue) et on en a bien profité, un vrai repas après une nuit de folie, rien à dire, ça fiat du bien.

Et me voilà donc à faire le grand écart pour deux jours (essayez de mettre un pied hors du Canada, l'autre à Calgary). Après quoi je pourrai retrouver une posture normale puisque je pars Vendredi soir pour la Nouvelle-Zélande. Et avec un peu de chance, je pourrai vérifier par moi-même que la Terre est bien ronde, qu'on nous ment pas depuis des siècles, et si on tient vraiment sans chaussures spéciales quand on a la tête en bas !

Bref, à bientôt pour de nouvelles aventures !

Tchô

PS: oui, je sais, c'est long, mais j'avais prévenu ... les postes seront plus raisonnables après un certain temps d'utilisation

mardi 30 octobre 2007

Et oui, moi aussi je suis tombé dedans ...

Et bien voilà, moi aussi ! J'ouvre ce blog pour passer mes coups de gueule, mes découverte, mes envies, mes déceptions, ... bref tout ce que j'ai envie de partager (mais pas le reste :-P). Pour le contenu, je sais pas encore bien ... je suis même pas sûr de le tenir en français, anglais ou un peu des deux. Bref ...


Pour l'instant, je prépare mon déménagement ... d'abord à Cascade Hall (au Conference Housing de l'Université de Calgary) puis en Angleterre. Entre les deux, je passerais trois semaines en Nouvelle-Zélande, la première dans une conf où je présenterai mon superbe projet d'importance interplanétaire face auquel la recherche contre le Cancer (la constellation ?) fait figure de passe-temps un peu inutile ! Bref, je vais me dorer trois semaines aux frais de la recherche française (et internationale) et si ça vous plait pas ... rien à faire !


Bien, enfin, pour finir ce fourre-tout de premier poste, c'est cool, il commence à neiger ici ! On a eu de la neige Jeudi et elle a tenu deux jours dans Calgary, ça fait plaisir de revoir la neige avant d'aller en Nouvelle-Zélande ... au moins je me dis que je vais pas là-bas pour rien et qu'au moins ce sera dépaysant de se retrouver en été. Et toujours dans la rubrique "n'imp mais j'ai pas envie de classer", je suis hyper à la bourre pour mes photos sur Flickr ... mais elles sont prêtes ! Donc si j'ai un peu de temps avant la fin de la semaine je vais essayer de poster celles de début Août, avec mon voyage à Jasper, et peut-être Vancouver.


Tchô! et à bientôt (en NZ?) pour de nouvelles aventures.