Et c'est donc presque à mi-parcours de mes vacances en Nouvelle Zélande que je fais un premier point.

Je suis donc parti avec trois amis sur les routes cahoteuses de la Nouvelle Zélande. Maude, David, Jérôme et moi-même avons loué une voiture pour partir vers le lac Waikaremoana (si vous voulez savoir comment ça se prononce, un indice: absolument pas comme ça s'écrit !).

Départ pour Waikaremoana

Il faut savoir que les chemins de randonnées sont classés en plein de catégories en Nouvelle Zélande. Et la catégorie qui nous intéresse ici est "Great walk". En gros, ce sont des randonnées de 3 à 5 jours (4 pour notre cas) de difficulté moyenne. Le premier jour consistait ici à monter environ 550m puis à avancer dans une zone de montées suivies de descentes (comprendre: pas de plats) allant de 10 à 30m chacune. Alors ça paraît pas sur la carte, mais ça reste bien fatiguant, surtout avec le sac-à-dos plein de nourriture pour les quatre jours à venir (bah oui, y a pas beaucoup de super-marchés en haut de la montagne). Mais ça valait le coup et on est arrivé, au milieu des nuages, à la première hutte.

Chalet Waikaremoana

Le deuxième jours consistait principalement à descendre ce que nous avons monté le premier jour. Nous avons ainsi pu admirer à notre aise les fougères arborescentes et autres plantes bizarres. Le chant des oiseaux était aussi impressionnant, rappelant les bandes sonores des sphères tropicales visibles un peu partout en France. On a aussi trouvé R2D2 !!! Il s'agit d'un oiseau (non identifié par nous) qui a un chant qui reprend le discours du célèbre robot de Star Wars. Lors de cette descente nous avons trouvé une chute d'eau sacrée, dans laquelle nous nous sommes baignés.

Illumination

Et c'est donc baigné d'une aura nouvelle que nous sommes arrivé dans le second chalet. Les troisièmes et quatrièmes jours étaient plus calme, le parcours étant plus plat. Nous avons tout de même vue de jolis paysages dignes des îles tropicales, mais en plus froid.

Lac Waikaremoana

Bref, nous nous sommes bien amusé dans cette randonnée, et c'est fatigué mais heureux que nous avons retrouvé la civilisation à la fin du quatrième jour. De là nous sommes partis à Rotorua, ville réputée pour ses vapeurs de soufre (et oui, toute la ville sens l'oeuf pourri). C'est assez amusant de voir des bains fumants en plein milieu de la ville. Et ici, point d'effet spéciaux ! Tout du naturel:

David à Rotorua

Nous avons aussi vue un joli geyser qui se déclenche tous les jours à 10h15 précise (faut dire, il est déclenché à la main en rajoutant du savon ...) ainsi qu'un parc dédié aux divers phénomènes soufrés présents dans la région. Enfin, aujourd'hui, nous nous sommes retrouvé à Tairua, pour creuser dans la plage notre propre bain d'eau chaude (plus de détail plus tard et en photo). Et là encore, la Nouvelle Zélande ne nous a pas déçu par ses paysages et ses oiseaux.

Tairua - Océan

Et oui, je sais, encore un billet bien long, mais j'ai quand même du me retenir pour ne pas donner plus de détails ! Et puis y a des photos ... La prochaine fois que je pourrai écrire je serai soit en toute fin de séjour, soit en Angleterre. Alors tenez-vous bien d'ici là.

Tchô